Quel avenir pour les bases de données ADN?

Dans le cadre de la Journée nationale ADN organisée à Bruxelles le 26 avril 2018 par l’INCC, l’Université de Gand et la Vrije Universiteit Brussel, il m’était demandé de réagir en clôture de la section « Recommandations et usages politiques ». J’ai tenté de pointer un des défis essentiels des années à venir: la gestion de l’élargissement des bases de données ADN et d’interroger les développements envisagés au regard des idéaux démocratiques qui sous-tendent nos Etats.

L’enregistrement de mon intervention est ci-dessous (son uniquement):

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *