Une prison sans limites. Porosité ou extension ?

Ce matin, j’intervenais au séminaire du GERN  « Architecture carcérale contemporaine : matérialités, utopies, prospectives », au cours de la journée intitulée « L’utopie pénitentiaire et les modèles carcéraux ».

J’y abordais la question de la légitimation de la prison par la porosité de ses frontières.

Vous pouvez en trouver l’enregistrement ici.

Mobilités changeantes, mobilités intriquées

La revue en ligne espacestemps.net publie un numéro spécial consacré au changement des mobilités et par les mobilités. J’y publie, avec Vincent Kaufman (EPFL/LaSUr), un article intitulé « Mobilités changeantes, mobilités intriquées ». Nous y défendons l’idée d’une extension des études de mobilités aux mobilités non matérielles et donc l’extension de l’intérêt pour les mobilités à des champs bien plus diversifiés que ceux habituellement couverts par ces démarches scientifiques.

L’article est en accès libre ici.

gare du Midi, Bruxelles

From confinement to monitoring The carceral as management of the transitory

Aujourd’hui, j’ai présenté une contribution au congrès annuel de l’AAG, à Boston, dans l’atelier « Carceral Geographies ».

J’y interroge l’évolution des temporalités carcérales sous le poids de la mise en place de nouvelles techniques de monitoring.

Comme d’habitude, tout est visible sur YouTube et la contribution est lisible ici en anglais et ici en français.

 

Prison, Legitimacy Through Mobility?

Je viens de recevoir mon exemplaire d’un ouvrage auquel j’ai contribué.

Sous le titre « Carceral Mobilities, Interrogating Movement in Incarceration » (Routledge), se développent 17 contributions interrogeant les rapports entre prison et mobilité.

Dans ma contribution, intitulée « Prison, Legitimacy Through Mobility? », je me penche sur le recours au registre de la mobilité pour légitimer la prison. Il ne s’agit pas seulement de déplacements physiques, mais aussi de mobilités non matérielles, qui se donnent à voir via des appels à la mobilisation de soi, à la prise d’initiative, à la flexibilité, etc.

Vers la présentation de l’éditeur.

Carceral Mobilities

 

It takes a border to escape (Birmingham December 13, 2016)

Mardi passé, au cours de la première Carceral Geography Conference, à l’université de Birmingham, j’ai présenté une intervention intitulée « It Takes a Border to Escape ».

Vous pouvez écouter un enregistrement de mon intervention sur le site de la conférence.

Par ailleurs, le papier est accessible en ligne.

Crispation sécuritaire, désirs d’insécurités, un étau bien serré

Hier soir, j’intervenais dans le cadre du Festival des Libertés aux côtés de Didier Bigo et Emmanuel-Pierre Guittet.

J’y ai interrogé les raisons de notre focalisation, dans une société insécurisée à de multiples niveaux, sur la seule insécurité pénale. J’ai développé l’idée que, contrairement aux apparences, notre société valorisait les insécurités… et que c’était sans doute là qu’il fallait chercher l’origine des crispations sécuritaires actuelles.

Voici la capture de mon intervention.